Groupe de travail "Standardisation des données biodiversité du SINP"

Onglets principaux

 Le groupe de travail a pour objet de définir les formats standards nationaux des données élémentaires d'échange. Les plateformes régionales et thématiques devront échanger les données dans ces formats avec la plateforme nationale du SINP.

 La structure du standard choisie est un compromis pour favoriser à la fois la diffusion des données et leur réutilisation.

 A cette fin, en 2013, le groupe de travail a défini de manière collégiale un cœur de données pour échanger des données sur l’observation naturaliste (ou occurrence de taxon). Ce sont des attributs, des caractéristiques de l’observation, finement définis et encadrés par des contraintes : certaines informations sont obligatoires, certains référentiels doivent être utilisés (TAXREF pour les taxons, commune INSEE, …) et des règles d’écriture sont à respecter. L’objectif est de partager le même vocabulaire afin que chacun comprenne de la même façon les informations échangées. Ce travail a été poursuivi en 2014 (version 1.1) et 2015 (version 1.2).

Le standard a été réfléchi pour ne pas être bloquant, par exemple, l’utilisateur a la possibilité d’indiquer « inconnu » ou « ne sait pas ».

Des modules thématiques (à venir) seront disponibles pour compléter le cœur sur des informations propres à certaines thématiques, elles-mêmes en cours de définition par le SINP. Une extension concernant les relevés phytosociologiques est à venir.

Enfin, afin de ne pas brider les échanges, le standard accepte l’ajout d’attributs additionnels, sous réserve qu’ils soient bien définis (plus de détail dans le document du standard de données).

Les contraintes de la standardisation permettent une meilleure connaissance des données échangées et une réutilisation plus fiable. Cependant, elles provoquent des modifications du jeu de données source par rapport au jeu de données échangé : celui-ci concerne moins d’attributs et les informations sont dans un format potentiellement différent de la source.

Pour pallier à ces modifications, le standard conserve la traçabilité entre la donnée source et la donnée standardisée en donnée élémentaire d’échange (DEE). Cela se concrétise à plusieurs niveaux explicités dans le document décrivant le standard.

Enfin, la recherche de cohérence avec l’existant a été un souci constant : la création du standard s’est basée sur l’étude des standards internationaux, nationaux et régionaux de la biodiversité.

La cohérence avec le standard international Darwin Core est activement entretenue.

Pour toutes questions, remarques, demande d’évolution ou d’information vous pouvez contacter : std.sinp@mnhn.fr

 Remarque : Le dictionnaire de données ne propose pas le gabarit technique (fichier GML v1, v1.2 à venir). Il présente les informations attendues et leurs formats.

 

Lancement: 
15 déc 2012
Structure pilote: 
Muséum national d'histoire naturelle MNHN
Structure(s) participante(s): 
Cercle 1
Agence française pour la biodiversité (ex-Parcs nationaux de France) AFB (ex-PNF)
Agence française pour la biodiversité (ex-Office national de l'eau et des milieux aquatiques) AFB (ex-ONEMA)
Observatoire de la biodiversité de Haute-Normandie OBHN
Muséum national d'histoire naturelle MNHN
Institut national de l'information géographique et forestière IGN
Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer IFREMER
Global biodiversity information facility GBIF
Fédération des conservatoires botaniques nationaux FCBN
Bureau de recherches géologiques et minières BRGM
Agence française pour la biodiversité (ex-Agence des aires marines protégées) AFB (ex-AAMP)
Agence française pour la biodiversité (ex-Acteurs Territoires Espaces Naturels) AFB -ex-Aten)
Service d’Administration Nationale des Données et Référentiels sur l’Eau SANDRE
Type d'action: 
Groupes de travail
Classification: 
SINP
Mandat: 

Le mandat du groupe de travail est de définir un format standard de données élementaires d'échange pour les occurences d'observation de taxons

Le mandat du groupe de travail est fourni en pièce jointe.

Calendrier prévisionnel: 

Action 2013

Phase de préparation Août-Décembre 2012 : analyses de standards existants menant à la création d’un document sur lequel le GT s’est basé pour élaborer le standard de données

Janvier- Août : 4 réunions de travail du cercle 1, relectures
Août-Octobre : tests du standard sur jeux de données réels, relecture du cercle 2, questions à la CST.
14 Octobre 2013 : réunion de validation du standard par le cercle 1
29 octobre 2013 : Soumission à la CST

 

Actions 2014.

Les perspectives 2014 se sont articulées autour de 3 actions :

1. Aider à la mise en œuvre du standard : produire le gabarit GML du standard, proposer un espace de remontées des questions et demandes des utilisateurs etc

2. Promouvoir le standard : Former au standard, produire des documents de vulgarisation, communiquer auprès des autres systèmes d’information etc

3. Maintenir le standard, organiser les évolutions et produire les extensions du standard.

 
Actions 2015.
Les actions 2015 se sont poursuivies dans le prolongement de celles de 2014.