La stratégie nationale pour la biodiversité (SNB)

La SNB 2004-2010

La stratégie nationale pour la biodiversité (SNB) est la concrétisation de l’engagement français au titre de la convention sur la diversité biologique (CDB), ratifiée par la France en 1994. Le ministère chargé de l’environnement avait alors été chargé de présenter une stratégie qui puisse être déclinée au sein de l’ensemble des services de l'État, avec un but précis : « stopper la perte de biodiversité d’ici 2010 », comme s’y sont engagés tous les pays de l’Union Européenne. Cette finalité a été déclinée pour chacune des composantes essentielles du vivant : les gènes, les espèces, les habitats, les écosystèmes, et leur traduction dans une trame écologique.

La SNB 2004-2010 était :

  • structurée en quatre orientations transversales : mobiliser tous les acteurs, reconnaître sa valeur au vivant, améliorer la prise en compte par les politiques publiques et développer la connaissance scientifique et l’observation ;
  • déclinée en dix plans d’actions sectoriels. Elaborés pour la plupart entre 2005 et 2006, ils ont été révisés en 2009 pour intégrer les engagements du Grenelle Environnement.

La mise en œuvre de la stratégie a débuté avec l’adoption en novembre 2005 d’une première série de plans d’action (Patrimoine naturel, Agriculture, International, Urbanisme, Infrastructures de transports terrestres, Mer), complétée en 2006, par trois autres plans d’action (Forêt, Outre-mer, Recherche), puis en 2009 par le plan Tourisme. Le plan d’action Outre-mer comprennait un plan d’action transversal et 10 plans d’action locaux, un par département ou collectivité d’Outre-mer. Plus d’informations sont disponibles sur le site du ministère en charge de l'écologie.

La SNB 2011-2020

La stratégie nationale pour la biodiversité a été révisée en 2010-2011. La nouvelle stratégie nationale pour la biodiversité 2011-2020 a été présentée par la Ministre du développement durable le 19 mai 2011. Elle comprend six orientations stratégiques et 20 objectifs. Plus d’informations sont disponibles sur le site du ministère en charge de l'écologie.

Les indicateurs de la SNB 2004-2010

La Stratégie nationale pour la biodiversité 2004-2010 s’était dotée de deux jeux d’indicateurs : un premier jeu pour la métropole et un second jeu pour l’outre-mer. Ils ont pour objectifs de mesurer les progrès réalisés grâce à la mise en œuvre de la SNB et d’informer le public sur l’état et l’évolution de la biodiversité.

Les indicateurs ont été renseignés depuis 2006, lorsque cela était possible, dans les rapports d’activités annuels de la SNB. La sélection de ces indicateurs s’est largement appuyée sur les réflexions menées au niveau européen dans le cadre du programme SEBI 2010 (Streamlining european biodiversity indicators towards 2010) de la stratégie européenne pour la biodiversité, le SEBI 2010 s’inspirant lui-même des réflexions concernant les indicateurs, engagées dans le cadre de la Convention sur la diversité biologique.

Les indicateurs de la SNB 2011-2020

L’observatoire national de la biodiversité (ONB) est chargé de construire le jeu d’indicateurs qui permettra de mesurer les effets de la nouvelle SNB sur la biodiversité et sur ses interactions avec les activités humaines. Cela fait l'objet d'une action dédiée. Ce jeu d’indicateurs, qui ne concerne pas la mise en œuvre de la SNB, mais bien ses résultats, est en cours d’élaboration. Une première liste de propositions a été publiée en même temps que la nouvelle SNB, le 19 mai 2011. Le jeu consolidé d’indicateurs validé pour la nouvelle SNB a été publié le 22 mai 2012, journée internationale de la biodiversité, sur le site dédié de l'ONB ouvert à cette occasion. Un porte-folio de synthèse a été publié en septembre de la même année. Le jeu complet d'indicateurs a été actualisé et renforcé le 22 mai 2013. Chaque 22 mai, l'ONB publie l'ensemble de ses indicateurs mis à jour, augmenté de nouveaux indicateurs, de nouveaux résultats de ses travaux, de documentation complémentaire...